LE MOT DU MAIRE

En cette rentrée, notre village va connaître plusieurs changements d’importance.

 

En septembre, notre école comptera une vingtaine d’enfants supplémentaires. Nous avons obtenu du rectorat l’ouverture d’une classe. C’est une excellente nouvelle pour le bien-être de nos enfants et pour leur apprentissage qui se fera dans de bien meilleures conditions. Cela démontre également le dynamisme de notre commune. Reste qu’il nous a fallu aménager en urgence une nouvelle classe. C’est désormais chose faite, et nous sommes heureux d’accueillir dans de bonnes conditions une sixième classe dans notre école.

 

Toujours l’école : le gouvernement a donné la possibilité aux communes de mettre un terme aux TAP (temps d’activité périscolaire) mais le décret ayant été publié fin juin, il nous a semblé de mauvaise politique de les supprimer brutalement et unilatéralement dès la rentrée. Les TAP vont donc se poursuivre jusqu’en juin 2018. Parallèlement, une phase de concertation va s’ouvrir au cours du premier trimestre pour décider, en accord avec les représentants des parents d’élèves et les enseignants, du retour ou non à la semaine des quatre jours à partir de septembre 2018.

 

Ce mois de septembre marque aussi la mise en place d’une nouvelle ligne de bus voulue par la CDA. Nouvelle ligne, nouvelles habitudes qu’il nous faudra prendre. En dépit de mes multiples interventions, je regrette de n’avoir pas été mieux entendu par les responsables de la CDA , mais j’espère que mes demandes d’améliorations en matière de dessertes seront prises en compte dans les prochains mois.

Enfin, ce dernier trimestre sera marqué par un certain nombre de rendez-vous, détaillés dans ce bulletin d’automne.

Bien à vous,

Paul-Roland Vincent